Stopper l’inflammation grâce à l’alimentation

Bonjour à tous,

Comme certains le savent qi ils me suivent depuis longtemps, j’ai de l’endométriose, c’est une maladie inflammatoire et cela peut me causer des grosses douleurs. J’en ai assez des médicaments anti douleurs, anti inflammatoire, antalgiques … même si certains sont nécessaire et une alimentation anti inflammatoire se complète à l’avis de votre médecin !

Il n’y a pas que l’endométriose qui est concerné, vous souffrez peut être de fibromyalgie, maladie de Crohn, spondylarthrite, ou encore les tendinites, ou les épines calcanéennes..

L’inflammation est une réaction normale de défense de notre système immunitaire lorsqu’il est attaqué par des agents pathogènes. L’inflammatoire se caractérise par une série de réactions chimiques qui crée un stress oxydant et aboutit à la production de radicaux libres.

Les radicaux libres sont néfastes pour la santé produit en trop grand nombre : Ils accélèrent le vieillissement, augmentent le risque de souffrir de certaines maladies chroniques (cardiovasculaires, arthrite) et l’inflammation devient alors chronique.

chrononutrition-diabete

Certains aliments et nutriments sont connus pour favoriser cet état inflammatoire : Donc les aliments à éviter !!! 

Les aliments à index glycémique élevé

Riches en glucides raffinés et pauvres en fibres. En parlant scientifique « ils augmentent les cytoxines et donc augmente le stress métabolique ».
Attention :  la carotte (cuite), les navets, la bière ou encore la pomme de terre cuite (purée, frites, cuites au four), les farines blanche (pates, riz, blé T35) 

Les aliments trop cuits

Le fait de cuire un aliment à très haute température va libérer des composés néoformés produits sous l’effet de la chaleur. Attention à varier les types de cuisson et éviter les aliments trop cuits et les aliments frits. 

Les viandes

La viande rouge essentiellement. Il est conseillé de ne pas manger de trop de viandes car elles contiennent un acides gras reconnu pour être pro-inflammatoire. Elles contiennent également beaucoup de fer, et un sel minéral pro-oxydant. Attention à varier les aliments et les provenances, favoriser les viandes blanches, les œufs, le poisson et miser sur les protéines végétales. 

Les acides gras oméga 6

Ce sont des acides gras polyinsaturés indispensables à notre organisme mais souvent trop consommé par rapport aux oméga 3.

Plus on consomme des oméga 6, plus on favorise l’inflammation. Attention :  huiles d’olive, de tournesol, de pépins de raisin, de sésame, dans certains fruits à coque comme les amandes. Il faut alors équilibrer entre Oméga 6 et 3 ( huile de lin, saumon, maquereau, œufs, autres fruits à coque, graines de lin, huile de colza) 

Sucre blanc !

Le sucre blanc est un poison et pourtant il est partout ! Des études ont démontré que le sucre nourrit l’inflammation. Attention aux sodas, aux produits industriels, et au sucre d’ajout. Plus vous cuisinerez, plus vous aurez le contrôle de la quantité de sucre contenue dans votre alimentation. Le sucre de coco, miel ou encore le sirop d’agave offrent beaucoup de possibilités.

Diététique

Nous avons aussi dans notre alimentation des moyens de diminuer notre inflammation. Optons pour ces aliments afin de retrouver un équilibre.

LES PROTÉINES VÉGÉTALES

La réduction des protéines animales au profit des protéines végétales va permettre de réduire le stress oxydatif et l’inflammation. Le microbiote intestinal sera aussi amélioré grâce à l’apport en fibre.

LES HERBES ET ÉPICES

Pour lutter contre l’inflammation et maintenir l’équilibre acido-basique, réduisez le sel et privilégiez les herbes et épices. Optez pour le gingembre, le curcuma et le poivre pour leur effet anti-inflammatoire.

LES ALIMENTS RICHES EN OMÉGA 3

Pour réduire l’inflammation et limiter la production de composés pro-inflammatoires, il faut consommer des oméga 3 et ne pas abuser des oméga 6. « 

LES CÉRÉALES COMPLÈTES ET LES LÉGUMES SECS

L’excès de sucres simples et de céréales raffinées favoriserait l’inflammation. Il est donc préférable de consommer des céréales complètes et des légumes secs, deux familles d’aliments à indice glycémique bas et riches en fibres.

LES FRUITS ET LÉGUMES

Les fruits et légumes sont riches en antioxydants et entretiennent le microbiote intestinal et l’équilibre acido-basique. Il est conseillé de consommer 2 à 3 portions de fruits par jour, les légumes, il est recommandé d’en consommer à chaque repas.

LE CHOCOLAT

Le chocolat, consommé en petites quantités, aide à lutter contre le stress et réduit le risque d’inflammation.

L’idéal est bien sûr le chocolat noir (beaucoup moins de sucre) mais attention aux portions (20 à 40g / jour) 

2167907

Le top des aliments : 

  • les tomates ;
  • l’huile d’olive ;
  • les légumes à feuilles vertes, comme les épinards, le chou frisé… ;
  • les noix comme les amandes et les noix ;
  • les poissons gras comme le saumon, le maquereau, le thon et les sardines ;
  • les fruits comme les fraises, les bleuets, les cerises, les oranges, les pommes…

Maintenant à vos fourneaux 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :